8 : Véronique DELAITRE

60 ans
mariée, 4 enfants, 3 petits-enfants
Habite à Lamballe
2 qualités : dynamique et déterminée

  • Formatrice
  • Présidente de ASMAT 22 (Assistantes Maternelles)
  • Secrétaire de l'association de quartier les 5 fantastiques
  • Secrétaire nationale du syndicat des emplois de la famille
  • Présidente de la commission paritaire territoriale Bretagne des emplois de la famille

Je suis née le née le 24 avril 1960 à st Brieuc, j’ai passé mon enfance à Lamballe, mes parents tenaient les monuments funéraire René charpentier rue de Bouin. Mon père était marbrier

J’ai démarré ma carrière professionnelle dans la restauration à l’hôtel d’Angleterre à Lamballe, puis sur st Brieuc pendant une vingtaine d’années.

Je me suis mariée le 2 aout 1982 (l’année de la victoire de Mats Wilander à Rolland Garros). 4 enfants sont venus embellir cette union et, comme Manon, je reviens aux sources à Lamballe, ville de mon enfance que je considère comme ma ville, où je garde d’excellents souvenirs.

En revenant, pour moi, c’est un changement de cap total. J’abandonne la restauration, métier que j’ai aimé passionnément, pour devenir assistante maternelle, sans me douter que ce métier allait changer complètement ma vie professionnelle et personnelle.

J’exerce ce métier pendant un certain temps et comprends très vite que les assistantes maternelles manquent d’informations sur leurs droits, souffrent de non-reconnaissance du fait de leur isolement.

Je m’engage alors dans l’associatif en créant une association dénommée assistante maternelle du Penthièvre en 1999 qui devient rapidement départementale sous le nom d’asmat 22 qui a aujourd’hui 21 ans d’existence.

Ma rencontre au début des années 2000 avec Marc le Fur puis avec Stéphane De Sallier Dupin vient changer les choses et tout naturellement je m’engage d’abord auprès et pour le député, puis avec Stéphane de Sallier Dupin en qui je vois un avenir très prometteur au sein de la mairie lamballaise.

Dans ces mêmes années je suis sollicitée par un syndicat pour négocier la formation professionnelle des assistantes maternelles et des salariés du particulier employeur. Dynamique et déterminée, je fonce et m’engage syndicalement pour faire reconnaître la profession et améliorer les droits de ces salariés, car non seulement je négocie la formation mais je me retrouve très vite présidente des commissions paritaires, comme les commissions de l’emploi et de la formation, santé au travail ……

Ma grande satisfaction a été de mettre en place au niveau national un diplôme de branche pour les assistantes maternelles et c’est tout naturellement que je forme un groupe d’une dizaine d’assistantes maternelles sur notre territoire qui obtiennent avec courage et beaucoup de travail cette certification.

Je jongle pendant des années entre

  • Paris ou je deviens secrétaire fédérale auprès de mon syndicat où je négocie dans toutes les commissions nationales des accords et j’ai une équipe sous ma responsabilité,
  • Rennes ou pendant 6 ans je siège au CESER dans la commission formation et enseignement supérieur,
  • Lamballe comme conseillère municipale auprès de Stéphane De Sallier Dupin. C’est avec beaucoup de tristesse que je dois quitter le conseil municipal pour raison professionnelle.

Il faut savoir faire des choix dans la vie, je pars du principe que lorsque l’on s’engage on doit le faire entièrement si on veut faire les choses comme il faut.

Je reconnais avoir eu une chance extraordinaire, car j’ai pu m’épanouir professionnellement toutes ces dernières années parce que mes enfants étaient grands sinon je n’aurais jamais pu faire tout cela car ma priorité est ma vie de famille.

Aujourd’hui à l’approche de la soixantaine je suis formatrice pour les emplois de la famille et j’ai créé ma petite entreprise sur la déco et création de bijoux.

Je souhaite à nouveau m’engager auprès de Stéphane pour améliorer la vie de nos concitoyens et parce que je suis convaincue qu’il sera un bon maire avec un projet passionnant.

Evidemment je ne peux conclure sans remercier mon mari qui me laisse faire mes choix et son soutien sans faille. Et je continuerai à concilier ma vie professionnelle, ma vie municipale et ma vie familiale (qui s’est agrandi de 3 petits enfants) avec passion, dynamisme et motivation, en mettant la petite enfance au cœur de notre territoire.